────────────────────────────────────────────────────────────────────────────────────────────────────
 
AccueilAccueil  BDD 2017  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une bien belle histoire pour meubler le cessez le feu de cette semaine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grougnaffe

avatar

Messages : 263
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 76
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Une bien belle histoire pour meubler le cessez le feu de cette semaine.   Dim 19 Fév - 16:55

Je ne sais pas si vous avez le souvenir d’avoir entendu parler du miracle de Saint Jérôme de Stridon, miracle réclamé et obtenu pour préserver sa vertu lorsqu’il exerçait la profession d’ermite dans une grotte à Chalcis de Syrie dans la « Thébaïde de Syrie » en 374 après Jésus-Christ.

Si vous n’en avez jamais entendu parler c’est bien dommage, parce que figurez-vous chers officiers du COOL 2017, que Saint Jérôme de Stridon, en bon ermite qu’il était, se méfiait des phéromones émises par les belles Syriennes de l’époque et se cachait donc de toute présence féminine.
Un saint qui avait peur des seins féminins, rien que de très classique donc quand on prétend accéder à la sainteté selon les critères en vigueur dans les religions qui croient en un Dieu anthropomorphique.

"Tel est l’homme, tel est son Dieu : c’est pourquoi Dieu fut si souvent ridicule." disait d’ailleurs Johann Wolfgang von Goethe.


Pour en revenir à Saint Jérôme de Stridon sachez donc qu’en l’an de grâce 374 après Jésus-Christ, et alors que dans sa grotte isolée il travaillait dur à la traduction de la Bible en latin pour prendre un peu d’avance sur un boulot qu’aller lui confier le Pape Damase 1er, l’envie lui prit d’aller se rafraîchir dans la rivière qui coulait au fond de la vallée.
Il se dévêtit donc et se baigna nu ainsi que le voulaient les usages de l’époque, car le maillot de bain n’avait pas encore été inventé.

Après un bon bain, notre futur Saint Jérôme décida de s’octroyer un petit somme en attendant de sécher pour pouvoir ré enfiler sa tunique d’ermite.

Son sommeil fut troublé par des rires cristallins provenant de la rivière toute proche où de superbes filles se baignaient nues, toujours selon les usages en vigueur en cette belle époque sans complexes.

Réveillé en sursaut il ouvrit les yeux et découvrit avec effroi que c’était lui que les filles regardaient en riant de toutes leurs jolies dents qui brillaient comme des perles dans le soleil.

il chercha des yeux ses vêtements, mais ne trouva que son vieux chapeau d’ermite, chapeau qu’il posa machinalement sur son sexe encore endormi afin de le cacher, puis il se boucha les yeux pour ne point voir ces jeunes et jolies filles dont la vue lui donnait des sueurs et que Satan avait, sans aucun doute, envoyées là dans le seul but de lui faire perdre sa pudeur et donc d’offenser Dieu en succombant à la tentation.

Il décida donc de s’enfuir à toutes jambes vers sa grotte, mais un dilemme se posait à lui, car il fallait à la fois garder les yeux ouverts pour s’enfuir, se cacher les yeux pour ne plus risquer de voir la tentation tout en masquant son sexe le tout nécessitant d’avoir au minimum trois mains.

Il pria donc le seigneur de faire un miracle.
Dieu acquiesça, sans aucun doute, car Saint Jérôme de Stridon constata que son chapeau maintenant tenait tout seul sur le membre qu’il voulait masquer au regard, celui-ci étant passé miraculeusement de l’état flageolant initial d’ermite à un état de rigidité tout à fait inconnu de lui-même, mais propre à soutenir le poids de son chapeau sans intervention manuelle.

On peut donc dire que c’est grâce au problème posé à Saint Jérôme de Stridon que Dieu a dû se résoudre à inventer l’érection masculine, mais on peut dire aussi que si les religions n’avaient pas existées, le Dieu anthropomorphique n’aurait pas existé non plus, le miracle de Saint Jérôme de Stridon n’aurait donc pas eu lieu et les mâles d’aujourd’hui auraient été privés de dessert.

Si après cette belle histoire d’aucuns parmi vous continuaient à penser du mal des religions, ce serait à désespérer de l’espérance divine... lol!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Hydrommel

avatar

Messages : 531
Date d'inscription : 24/08/2013
Localisation : Ambre

MessageSujet: Re: Une bien belle histoire pour meubler le cessez le feu de cette semaine.   Dim 19 Fév - 17:53

Je comprends mieux pourquoi tant de personnes prient régulièrement avec ferveur et constance pour un nouveau miracle ! Embarassed

Merci Grougnaffe ! Wink

What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelie in Wonderland
Admin
avatar

Messages : 1825
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 31
Localisation : Sur mon île du 9-3

MessageSujet: Re: Une bien belle histoire pour meubler le cessez le feu de cette semaine.   Dim 19 Fév - 19:12

Merci pour cette histoire amusante que je ne connaissais pas !

Ceci étant y'en a qui prient beaucoup mais le miracle il vient pas !


lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hydrommel

avatar

Messages : 531
Date d'inscription : 24/08/2013
Localisation : Ambre

MessageSujet: Re: Une bien belle histoire pour meubler le cessez le feu de cette semaine.   Dim 19 Fév - 20:01

Des noms ! Des noms !

What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelie in Wonderland
Admin
avatar

Messages : 1825
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 31
Localisation : Sur mon île du 9-3

MessageSujet: Re: Une bien belle histoire pour meubler le cessez le feu de cette semaine.   Dim 19 Fév - 20:41

Je sais pas si c'est raisonnable ...

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grougnaffe

avatar

Messages : 263
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 76
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Une bien belle histoire pour meubler le cessez le feu de cette semaine.   Dim 19 Fév - 22:43

Aurelie in Wonderland a écrit:
Je sais pas si c'est raisonnable ...

lol!
Ce n'est sans doute pas raisonnable de vouloir m'étendre à nouveau sur le sujet sous prétexte d'un cessez-le-feu prolongé, mais Je me demande si vous vous êtes déjà posé la question de savoir si le miracle de saint Jérôme de Stridon était bien fondé d’un point de vue scientifique avec l’affirmation qu’un ermite du quatrième siècle était sensible aux phéromones des belles Syriennes alors que c’est seulement en 1959 qu’un biochimiste allemand, Peter Karlson, et un entomologiste suisse, Martin Lüscher, créèrent le mot « phéromone », dont les racines grecques signifient « hormone qui se transmet ».

Selon leur définition une phéromone est une substance sécrétée par des individus et qui, reçue par d’autres individus de la même espèce, provoque une réaction spécifique, un changement de comportement ou une modification biologique.

Le grand Darwin lui-même, dans son livre "La Filiation de l’homme et la sélection liée au sexe", notait qu’en plus des signaux visuels et auditifs, il existe des signaux chimiques olfactifs permettant aux mâles, ou aux femelles de se distinguer des autres et d’être les mieux placés dans le « match » de la reproduction.

On a ainsi pu montrer que la phéromone sexuelle de l’éléphante d’Asie est une petite molécule aussi utilisée par 140 espèces de papillons (ça montre bien que ce n’est pas gros une phéromone).

J’ajouterai qu’il ne faut pas confondre phéromones et odeurs corporelles.
Un pet, aussi odorant et reconnaissable soit il n’a rien à voir avec une phéromone.
Les pets sont des mélanges complexes, variables d’un individu à l’autre alors qu’une phéromone est formée d’un composé unique et commun à toute l’espèce.

Si les odeurs véhiculent des informations sur l’identité, l’état physiologique ou émotionnel de l’individu qui les émet, elles ne déclenchent pas, contrairement aux phéromones, des comportements aussi automatiques et stéréotypés.
En fait les odeurs entraînent des réactions dues à un apprentissage, quand tu sens un pet, tu as appris à t’écarter de l’émetteur, alors que les phéromones enclenchent des réactions réflexes inverses.

Tout ça c’est bien beau, mais les humaines émettent-elles des phéromones qui attirent sans qu’ils puissent s’y soustraire les papillons humains que nous sommes ?

C’est une grave question, et à ma connaissance, aucune phéromone humaine n’a encore été trouvée, bien que quelques indices de leur existence aient été donnés.
La seule étude rapportée dans les annales (avec deux "n", restons dignes et loin des pets) a été menée chez des religieuses cloîtrées, étude au cours de laquelle les chercheurs ont vérifié que, placées dans ces conditions les cycles ovariens des nonnes se synchronisaient assez vite, comme si une phéromone (d’origine divine ?) présente dans leur transpiration agissait, sans doute pour attirer l’attention de leur époux divin Jésus-Christ, mais là c’est moi qui m’avance.

La science nous dira-t-elle un jour si nous avons inventé la Saint Valentin non pas en gage d’amour, mais tout bêtement en réaction à une phéromone lancée d’une main sûre par une Cupidon malicieuse ?
Va savoir. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
Hydrommel

avatar

Messages : 531
Date d'inscription : 24/08/2013
Localisation : Ambre

MessageSujet: Re: Une bien belle histoire pour meubler le cessez le feu de cette semaine.   Lun 20 Fév - 0:44

Grougnaffe a écrit:

Tout ça c’est bien beau, mais les humaines émettent-elles des phéromones qui attirent sans qu’ils puissent s’y soustraire les papillons humains que nous sommes ?


Aussi intéressant que soit le raisonnement sus-décrit, il me semble qu'un léger élément sexiste s'est glissé dans la réflexion de notre ami Grougnaffe.
D'une part, il existe nombre de différentes phéromones dans la nature aussi diverses dans leur objet que la définition du territoire, la simple trace, l'alarme, etc. Evidemment, il est aussi question de phéromones sexuelles que l'on attribue facilement aux femelles pour exprimer leur fertilité (temporaire chez la plupart des espèces, mais pas chez l'homme... ou le bonobo)...

Il n'en reste pas moins qu'en ce qui concerne les phéromones "sexuelles" humaines, aussi controversées qu'elles soient (de toutes manières outre l'altération des gènes associés, notre capacité olfactive associée est particulièrement atrophiée), leur attribution préférentielle voire exclusive aux femmes est au mieux une idée reçue, de toutes manières une erreur.

Ainsi hommes comme femmes peuvent diffuser des phéromones les caractérisant, notamment via les glandes sudoripares (ah, les odeurs d'aisselles...) et... d'autres localisations plus intimes de l'individu Suspect
Il est d'ailleurs surprenant, mais également intéressant, de noter que de récentes études semblent souligner une différence de réaction aux phéromones selon l'orientation sexuelle... n'en concluons rien pour autant au-delà de la curiosité de cette assertion : d'autres paramètres sont certainement en oeuvre de ce point de vue...

Quoiqu'il en soit, là aussi, hommes et femmes sont éligibles à égalité quant à l'émission de phéromones...

Bonne nuit olfactive à tous ! study

What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grougnaffe

avatar

Messages : 263
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 76
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Une bien belle histoire pour meubler le cessez le feu de cette semaine.   Lun 20 Fév - 11:00

Hydrommel a écrit:


Quoiqu'il en soit, là aussi, hommes et femmes sont éligibles à égalité quant à l'émission de phéromones...

Bonne nuit olfactive à tous ! study

What a Face

Ah, ah, c’est bien parti pour une attaque aérienne qui, en dépit du cessez-le-feu que nous a accordé Aurélie, va déferler sur la tête des officiers qui croyaient passer une semaine bien tranquille loin des bagarres du COOL 2017.

Je voudrais pousser le raisonnement un peu plus loin en me demandant si aujourd’hui, dans l’univers connecté, les phéromones passent par la connexion internet.

On peut légitimement se poser la question de savoir si des êtres qui ne sont plus que des lignes d’écritures peuvent séduire ou se trouver séduits sans que les phéromones interviennent.

Je crois que l’on peut être plus ou moins affirmatif parce que si la répulsion opère certainement cela veut dire que son contraire, nettement moins fréquent, présente certainement une potentialité. Le jeu de l’esprit est donc certainement un des facteurs qui rentrent en compte dans la séduction.

Il faut bien dissocier le sexe qui est fourni avec l’animal et celui qui est fourni avec l’esprit. Il ne serait pas étonnant qu’animalement parlant nous soyons bien influencés par les phéromones, la nature sait ce qu’elle veut, et que tout comme le fumeur invétéré finit par se trouver des raisons pour céder aux besoins du corps, le sexe de l’esprit fasse la même chose et conceptualise des stratégies et des approches sophistiquées pour arriver aux fins du corps.

Le fruit que l’on consomme se situe à un autre niveau de traitement que le fruit désiré.

Les équations sexuelles peuvent être complexes, mais réduites à leur plus simple expression, aux yeux de la nature, elles ont toutes la même finalité : donner une chance à la reproduction des meilleurs représentants de leur espèce.
Mais saviez-vous que la nature (donc Dieu qui l’a créée pour les croyants) est facétieuse dans ses développements ?

J’en veux pour preuve le fait que les araignées détectent le bourdonnement des mouches par les poils, que la femelle grillon écoute les sérénades de ses prétendants avec ses genoux, bon d’accord c’est là qu’elle a ses tympans, mais quand même, que les harengs émettent un crépitement de l’anus afin de rester groupés en famille ou enfin que Monsieur araignée produit des vibrations sur la toile pour signifier à Madame qu’il est d’humeur coquine...

Et puis, il y a un autre problème qu’il faut bien se résoudre à aborder. À quoi peuvent bien servir les phéromones (censées favoriser la reproduction) à un âge où on ne peut plus faire des enfants (je parle pour moi bien évidemment) et bien on en revient ici à Saint-Jérôme et aux temps bibliques, période pendant laquelle les hommes vivaient beaucoup plus vieux.

Tiens, tu prends Mathusalem par exemple, et bien si j’en crois le livre de la Genèse au chapitre 5 versets 25 à 27 (dans ma jeunesse on allait au catéchisme et on avait de bonnes lectures, ce n’est pas comme aujourd’hui), et bien le livre de la Genèse nous explique que :

Citation :

“Mathusalem vécut cent quatre-vingt-sept ans et engendra Lamek. Après avoir engendré Lamek, Mathusalem, vécut sept cent quatre-vingt-deux ans et engendra des fils et des filles. Mathusalem vécut en tout neuf cent soixante-neuf ans et mourut.”

Vous remarquerez en passant qu’aux temps bibliques les phéromones féminines étaient vraiment remarquables de férocité pour titiller ainsi par delà les âges le membre d’aussi vénérables patriarches !

On remarquera aussi l’ingratitude des descendants de Mathusalem qui naquit donc en l’an 687 après la Création d’Adam, soit 3074 ans avant Jésus-Christ, et mourut noyé au cours du Déluge, en l’an 1656 après Adam, soit 2105 ans avant Jésus-Christ, faute d’avoir été embarqué dans l’Arche de son petit-fils Noé un viticulteur biblique bien connu qui s’occupait principalement de l’appariement des couples d’animaux en fonction de leur compatibilité phéromonique.

Le fils de Mathusalem, Lamek, qu’il avait donc engendré alors qu’il était âgé de 187 ans, est mort d’une cirrhose du foie consécutive à l’absorption massive des productions de Noé son fils (le petit fils de Mathusalem si vous suivez bien mes souvenirs historiques) cinq ans avant le Déluge et n’avait donc vécu que 777 ans.

Ceci démontrant que très longtemps avant l’invention du Viagra les gaillards d’antan pouvaient copuler sans limite d’âge. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanmarie.robert.free.fr
hilarion lefuneste
Admin
avatar

Messages : 944
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 52
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: Une bien belle histoire pour meubler le cessez le feu de cette semaine.   Lun 20 Fév - 11:38

L'éclectisme de la communauté M44 est sans limites... Very Happy

_________________
Vainqueur 2013 de la poule ROMMEL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thina67
Admin
avatar

Messages : 538
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 49
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Une bien belle histoire pour meubler le cessez le feu de cette semaine.   Mar 21 Fév - 13:24

est-ce que l'expression "faire aumône" vient de là ... ?

Sérieusement, les échanges chimiques entre organismes n'ont pas fini de nous surprendre ... ainsi cette espèce d'arbre africain, un acacia peut-être, qui lorsqu'il commence à être grignoté par des herbivores émet des signaux chimiques gazeux que ses voisins réceptionnent. Ils se protègent alors contre les herbivores en secrétant des substances toxiques.
Ou ses bactéries situées dans un organe de certaines poissons et qui émettent des signaux chimiques quand ils sont en grand nombre en début de nuit, ce qui déclenche chez elles l'émission de luminescence qui protège le poisson de ses prédateurs. Au petit matin près de 90% des bactéries sont expulsées de l'organe du poisson et les restantes vont se reproduire pour atteindre le soir le nombre nécessaire à la reprise de la luminescence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une bien belle histoire pour meubler le cessez le feu de cette semaine.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une bien belle histoire pour meubler le cessez le feu de cette semaine.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L ' Histoire pour tous
» Belle Histoire Épique 1 le jeu video
» ça a l'air de bien marché pour lui
» [Inquisition-Fluff] une petite histoire pour passer le temps.
» De belle couleur pour mon pitit cra ^^'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AMBASSADE :: LA RUBRIQUE DE PAPY GROUGNAFFE-
Sauter vers: